le prénom

Le prénom

 

Le choix du prénom du futur bébé voilà bien une question épineuse à laquelle tous les parents sont confrontés. Une pièce de théâtre à succès puis un film avec Patrick Bruel et Charles Berling entre autres a même été écrit sur ce sujet. Dans la « vraie » vie, le choix et l’annonce d’un prénom ne suscitent normalement pas autant de péripéties. A priori cela ne devrait pas tourner aux règlements de compte familiaux. Il n’empêche que trouver le « bon prénom » qui accompagnera l’enfant toute sa vie et si possible suscitera l’enthousiasme de l’entourage reste une responsabilité lourde à porter pour n’importe quel parent. Sans parler du jeu des devinettes auquel se livrent la famille ou les amis lorsque vous décidez de garder secret le fameux prénom choisi jusqu’à la naissance. Pensez aux paris engagés récemment outre-Manche sur les prénoms des enfants de ces chers William et Kate. On peut déjà présager que pour cette 3ème grossesse qui vient d’être annoncée, le montant des paris atteindra une fois encore une somme record mais revenons plutôt à mon expérience quant au choix des prénoms de ma nombreuse progéniture.

 

Pour l’historique je ne suis pas une grand fan de mon prénom. A l’époque l’échographie n’existait pas donc mes parents avaient à choisir un prénom masculin et un prénom féminin. Et voilà que huit jours avant ma naissance, ils apprennent que nous serons finalement deux, des jumelles ou des jumeaux donc quatre prénoms à trouver au plus vite. Est-ce ce manque de temps qui a fait que j’ai hérité de mon prénom ? Aucune idée, tout ce que je sais c’est que j’ai été nommée ainsi d’après une championne de ski très connue dans les années 70. Tiens, il faudrait d’ailleurs que je fasse à l’occasion une petite recherche Google sur elle. Comme quoi un destin tient à peu de choses. Ayant un prénom long, son diminutif s’est vite imposé. Je me suis donc faite appeler Fabi la plupart du temps et aujourd’hui ce diminutif me suit jusque dans l’intitulé de ce blog. Qui sait ce qui serait advenu de moi si j’avais hérité d’un prénom féminin inspirant un grand auteur ou un cinéaste? Cela n’a pas été le cas, à ma connaissance aucun chef d’œuvre de la chanson française ou de la littérature n’a été écrit sur ce prénom. Et pour cause quand on devine avec quels délicieux mots Fabienne rime.

Quand j’étais enceinte de ma première fille, j’avais à cœur de lui choisir un « beau » prénom (selon mes critères bien sûr). Pour nous aider dans cette entreprise, ma mère nous avait offert le livre «  les prénoms » de Florence le Bras aux éditions Marabout. Elle y avait même écrit un petit mot « d’encouragement » sur une des pages. Le livre répertorie 10 000 prénoms «du plus classique au plus original » avec pour chaque prénom diverses informations telles que la fête, l’origine, la signification, le caractère, le saint patron, les personnalités célèbres et la symbolique : couleur, pierre précieuse, signe astrologique et chiffre numérologique. Bref ce livre à la jolie couverte colorée est censé vous guider dans le choix du « bon » prénom. Avant même de lire ce livre, je savais deux choses : Premièrement je ne voulais pas d’un prénom trop « guindé ». Je souhaitais également un prénom qui convienne aussi bien à une petite fille qu’à une femme bref un prénom qui soit facile à porter pour la vie. Comme toute jeune future maman, j’avais certaines peurs un peu obsessionnelles dont celle que ma fille ne soit pas belle, en tout cas moins jolie que ses magnifiques cousines. Je ne voulais donc pas d’un prénom pour lequel on imagine une magnifique petite fille. Mon amoureux avait beau me dire qu’avec des parents pareils notre fille ne pourrait être qu’une beauté, je ne voulais pas d’emblée lui mettre la pression avec un prénom trop lourd à porter. Le choix du prénom s’est vite imposé. Je l’avais à vrai dire en tête depuis longtemps, trouvant ce prénom simple et beau à la fois. De plus il existait dans plusieurs langues et comme nous habitions au Royaume-Uni à cette période-là, il était important que les anglophones puissent le prononcer. Ce qui me tracassait le plus c’était le « passif » rattaché à ce prénom. En effet j’étais tombée enceinte quelque temps auparavant et dès que le test de grossesse s’était révélé positif, j’avais d’emblée déclaré que si c’était une fille nous l’appellerions ainsi. Malheureusement cette grossesse n’avait pas pu se développer. Nous avions appris quelques semaines plus tard, après analyse du fœtus, que c’était une fille ce dont j’avais l’intime conviction depuis le début. Maintenant que j’attendais à nouveau une fille, j’avais des sentiments très ambivalents et redoutais de lui donner un prénom qui était destiné au départ pour une autre. Nous avons donc essayé d’élargir la recherche et de regarder d’autres prénoms, guidés par notre précieux livre. Nous avons fini par établir une liste d’une dizaine de prénoms féminins. Mais rien n’y faisait, c’était définitivement ce prénom que nous préférions tous les deux. Après réflexion et discussion avec l’Amoureux nous avons décidé qu’il serait dommage de nous priver d’un prénom qui nous aimions tant et que finalement ce serait aussi en quelque sorte une sorte de transmission. Et c’est comme ça que notre merveille de petite fille est venue au monde un matin de rentrée des classes : Alice. Pour nous le plus beau prénom du monde en tout cas c’était celui-ci et pas un autre qui était destiné pour ce petit être qui a fait de nous une famille. Je vous raconterai lors du prochain épisode comment nous avons choisi le prénom de notre cadet.

A très bientôt…

 

DSC06782DSC06783DSC06790DSC06791

 

5 réflexions sur « le prénom »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s