Un mois de toi

Ce matin l’orchidée que j’ai reçue à la maternité juste après ta naissance a commencé à perdre ses premiers pétales. Je me suis empressée d’aller la mettre sous l’eau comme pour essayer de stopper le temps et ses effets. Ce temps voleur de bébés qui grandissent si vite.

Un mois déjà que tu as débarqué dans nos vies little F. Un mois seulement et en même temps comme si tu étais là depuis toujours. Ta présence parmi nous est comme une évidence, nous t’attendions que toi pour être au complet. Ta grande sœur qui te couvre de bisous et joue les petites mamans, ton frère qui t’ignore la plupart du temps mais qui fait des timides tentatives de rapprochement et tes parents qui ne cessent de t’admirer et se demandent comment ils ont réussi une fois encore à créer un petit miracle si parfait. Et toi qui nous regardes de tes yeux bleus si paisibles, ta tâche sur le front en forme de v en signe distinctif. Toi notre bébé « cadeau » qui a bien failli ne jamais exister. Comme nous avons bien fait d’écouter notre cœur et ignorer la raison.

1 mois que nous sommes rentrés dans le cercle « des familles nombreuses « ( terme consacré pour les familles à partir de trois enfants). Je n’arrive toujours pas à croire que ce rêve que je ne m’étais jamais avouée et qui a mis si longtemps à se réaliser, est devenu notre réalité.

Bien sûr tout n’est pas parfait, jongler entre toi et tes ainés encore si petits et dépendants est un défi de haut vol. Trouver un peu de temps pour notre couple est devenu encore plus difficile. Les cartes sont redistribuées et chacun essaie de trouver sa place mais le bonheur que tu nous procures n’a pas de prix. Tu commences à nous gratifier de jolis sourires et de petits areuh et mon cœur se remplit chaque jour d’avantage d’amour pour toi.

J’aimerais tellement pouvoir profiter plus de toi alors j’essaie de savourer ces tout-petits riens » si précieux : ta petite tête de nouveau né qui tient au creux de mon épaule, ton poids plume moins lourd que le chat, tes petits doigts si délicats serrant le mien, tes couches Pampers taille 1, les quantités de lait que tu bois tenant dans les petits biberons de la maternité. Des instantanés de vie, de notre vie si fugaces, qui ne reviendront pas. Égoïstement j’aimerais les retenir, gagner cette course contre le temps qui est pourtant perdue d’avance. Déjà tes pyjamas en 1 mois commencent à être trop courts. Bientôt je devrai ranger tes affaires de nourrisson dans la petite malle des souvenirs, accomplir ce rituel pour la dernière fois. Mon cœur se sert déjà et les larmes me montent aux yeux en y pensant. Graver ces images de ce 1er mois de ta vie dans ma mémoire est mon seul rempart. Et laisser des traces avec ces quelques mots d’amour pour toi sur ce blog . Enfin accueillir, sereine et confiante, nos prochains moments, qui seront différents mais tout aussi beaux, nous qui sommes au tout début de notre aventure à deux, à cinq.

Bon moisniversaire little F., petite fleur si délicate.

Ta maman qui t’aime.

 

image 1 mois image retouchée

image 1 mois image 2 retouché

Une réflexion sur « Un mois de toi »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s