le prénom ( 3ème et dernier épisode)

Je vous ai raconté dans les épisodes précédents l’histoire des prénoms de mes deux ainés. Je clôture cette série sur le choix du prénom avec notre expérience récente pour notre troisième bébé. Et pour certaines, qui attendent patiemment depuis des semaines, l’heure du dénouement a enfin sonné: je vais enfin révéler le prénom tant attendu.

Sur le papier, le choix de ce prénom promettait d’être difficile. Potentiellement nous avions déjà attribué nos prénoms favoris masculin et féminin, ayant eu au préalable une fille et un garçon. De plus, nous devions relever un double challenge : trouver un prénom masculin et féminin puisque nous avions décidé de ne pas connaître le sexe du bébé jusqu’au moment de la naissance.

Et bien curieusement  le choix s’est fait facilement. Pour être tout à fait honnête, avant même que ce projet se concrétise, j’avais potentiellement des prénoms en tête aussi bien pour le garçon que pour la fille. J’en avais fait part à mon compagnon sur le mode «  si jamais nous devions avoir un autre enfant, il ou elle s’appellerait… ». Il semblait satisfait de mes choix en tout cas n’a pas émis de contre proposition ou de refus catégorique. Lors de la grossesse, nous avons finalement très peu reparlé du choix des prénoms, la décision semblait avoir été prise depuis longtemps.

Il y a quelques semaines, alors enceinte de 38 semaines, souffrant une nouvelle fois d’insomnie, je me suis décidée à me lever en pleine nuit. Je me suis alors dirigée dans la bibliothèque, lire étant souvent un de mes moyens de trouver le sommeil. J’ai attrapé le fameux livre « les prénoms » que je n’avais pas consulté depuis ma grossesse précédente. J’ai relu avec nostalgie le petit mot que ma mère nous avait écrit et soudain ressenti le besoin de parcourir les prénoms masculins et féminins proposés.

Soudain, à 2 semaines du terme prévu, le doute m’a assailli : ne m’étais-je pas un peu précipitée ? J’avais soudain l’impression d’avoir imposé mes choix à mon compagnon. Bref j’avais besoin de me rassurer. En lisant les prénoms féminins, ma décision n’a fait que d’être confortée, ce prénom emportant tous mes suffrages et ne supportant aucune comparaison avec les autres. Pour le prénom masculin en revanche , j’étais un peu plus flexible. Certes un prénom se détachait du lot mais au fil de ma lecture, d’autres prénoms me plaisaient aussi. J’étais donc ouverte à les proposer à mon compagnon.… Le lendemain j’ai donc remis le sujet « choix des prénoms » sur le tapis. L’Amoureux m’a assuré qu’il aimait bien nos choix initiaux mais que s’il pensait à un autre prénom masculin, il m’en ferait part. La porte restait donc ouverte à un éventuel changement de prénom pour le garçon. Cependant, emportés par la vague de notre quotidien chargé en cette fin de grossesse (gestion de deux jeunes enfants, déménagement, préparatifs pour la naissance, etc.) nous n’avons finalement plus évoqué le sujet. Jusqu’au jour J dans la salle de naissance. Alors que j’essayais de gérer au mieux les contractions, l’Amoureux a dû estimer que c’était le moment le plus opportun pour en reparler. Peut être pour tuer le temps qu ‘il trouvait trop long. D’un air entendu il me demande «  donc nous sommes d’accord, si c’est une fille, ce sera …. Et si c’est un garçon, ce sera… » J’avais certes l’esprit occupé par des préoccupations plus terre à terre mais j’étais encore assez lucide pour réaliser avec effroi qu’il ne nommait pas, et ceci à quelques minutes de l’arrivée de notre bébé, le prénom masculin choisi ensemble mais bien un autre prénom. L’impensable se produisait : il avait oublié notre choix et surtout toutes les discussions qu’on avait eues à ce sujet. Alors certes, le prénom qu’il venait de prononcer était assez proche de notre choix initial mais rien à faire ce n’était pas celui-là ! En gros cela commençait pareil, finissait pareil sauf que pour le milieu ce n’était pas tout à fait ça. Disons qu’à ce moment-là, je n’étais pas prête à supporter l’approximation en la matière et je manquais « bizarrement «  d’humour. Et c’est bien un cri de désespoir que j’ai poussé et non de douleur dû à l’accouchement. Oui une longue plainte de lamentation sur le problème de communication manifeste dans notre couple sur des questions aussi existentielles. Pas le choix : alors que j’avais un peu « d’autres chats à fouetter », j’ai dû lui faire une petite piqure de rappel bien sentie. Et après on s’étonne que la charge mentale dans un couple est beaucoup plus importante chez la femme que chez l’homme… Enfin je ne pouvais tout de même pas prendre le risque que le mauvais prénom figure sur l’acte de naissance. Déjà l’enfant ne choisit pas son prénom mais quoi de plus horrible que de devoir porter un prénom même pas choisi par tes parents… Ce n’aurait pas été pas une très bonne « entrée en matière » pour ce pauvre bébé et cela présageait dans le futur de longues séances chez un psychologue pour tenter de guérir de ce traumatisme profond. Cette question réglée une bonne fois pour toute, j’ai enfin pu accoucher en toute « sérénité «. Notre bébé, loin de toutes ces tumultes, a pointé le bout de son petit nez en toute quiétude. Enfin nous pouvions le serrer dans nos bras et oh surprise , découvrir que c’était une petite fille. Au comble du bonheur, nous avons alors souhaité la bienvenue à notre jolie fée,   notre petite Faustine.

Ma petite saga sur le choix des prénoms s’achève ici.  En écrivant ce feuilleton, j’ai réalisé que le choix d’un prénom est finalement souvent motivé par des tas de raisons plus ou moins rationnelles. Il est toujours porteur d’une histoire particulière à un moment donné. Il est vrai que l’on peut se poser pas mal de questions quand il s’agit de trouver un prénom à son futur enfant mais une fois que l’enfant est là, que le prénom prend corps avec l’enfant, on ne peut plus imaginer un autre prénom pour son enfant.

 

Alice, Timothée, Faustine, trois prénoms avec des histoires différentes mais trois prénoms porte bonheur, les plus beaux prénoms au monde pour nous leurs parents.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s