Le goûter d’anniversaire

Un soir, bien au chaud sous ma couette j’ai soudain éclaté de rire à la lecture de la page de mon livre. Quel était donc ce livre qui me faisait rire ainsi ? Et bien je lisais « la mère parfaite est une mytho » qu’une de mes amies m’avait recommandé pour me détendre et essayer de relativiser mes propres expériences pas toujours si faciles de la maternité. Le livre est en effet assez divertissant mais un passage en particulier m’a amusé. L’auteur pose quelques questions pour déterminer quelle mère imparfaite vous êtes. La deuxième question s’intitule ainsi «  c’est l’anniversaire de votre enfant et vous avez décidé de le fêter dignement », plusieurs réactions sont alors possibles.

Je ne vous dirais pas dans quel profil je me suis reconnue mais cela m’a donné très envie de vous raconter ma propre expérience concernant les anniversaires d’enfants. Cela tombe bien :  mon fiston adoré a eu 2 ans il y a quelques semaines. Après mon petit récit je vous laisserai juge de me ranger dans le profil approprié si cela vous amuse.

Pour célébrer dignement les 2 ans de mon petit Timothée, en mère imparfaite, j’ai eu l’idée parfaite : lui organiser un goûter d’anniversaire. Inviter donc chez nous un groupe d’enfants âgés de 2 ans forcément accompagnés de leurs parents (vous imaginez les parents indignes qui laissent leurs marmots en bas âge pendant 2 heures chez une presque parfaite inconnue?).

Quelles étaient donc mes motivations profondes pour me lancer dans une telle aventure ? Après tout on peut se dire qu’organiser un fête d’anniversaire à un enfant si petit qui ne s’en souviendra pas de toute façon n’était pas très raisonnable. Arrivés il y a quelques mois dans notre nouvelle ville, j’ai pensé qu’organiser une petite fête, au delà de faire plaisir à mon fils, serait la parfaite occasion de rencontrer de nouvelles personnes. Au départ, je l’avoue, je voyais cette charmante petite fête en mode «décontracté« : nous les parents faisant connaissance en sirotant une petite coupette de champagne et nos charmantes têtes blondes (ou brunes) jouant tranquillement tous ensemble et nouant ainsi des liens d’amitié pour la vie.

Pleine d’élan et d’allégresse devant cette vision idyllique, j’ai donc créé les petits cartons d’invitation et les ai distribués aux mamans de quelques petits copains de la crèche que nous côtoyons aussi au cours du musique. J’ai quand même eu la présence d’esprit de ne pas distribuer les invitations à tout la section de la crèche. Nous avons également invité nos petits voisins âgés de 6 ans qui aiment jouer avec nos enfants malgré la différence d’âge et un autre petit garçon qui était l’année dernière avec mes enfants, nous connaissons ses parents et nous nous invitons mutuellement de temps en temps. J’ai bien pris soin d’indiquer une plage horaire « de 16h00 à 18h00  » intégrant le fait que les petits feraient probablement la sieste.

carton invitation

Je misais un retour de réponses positives maximum de 5. Le succès a dépassé mes attentes. Finalement 8 enfants ont répondu présents au goûter, chacun accompagnés au minimum d’un parent. J’ai organisé des centaines d’événements dans une vie professionnelle antérieure et croyez moi, je n’ai jamais un tel  retour. Toutes les mamans étaient super enthousiastes à l’idée de ce goûter d’anniversaire et très fières que leur bambin soit invité, pour la plupart cela allait être une première.   Devant cet engouement populaire, la réalité m’a soudain sauté au visage: cela allait être un peu plus compliqué que le plan initial consistant à sortir le champagne et les petits fours. Cela allait même exiger un minimum d’organisation. Monologue intérieur : Mon dieu dans quoi je me suis lancée?!?!? Pourquoi j’ai toujours des idées de ce genre? Personne ne peut me faire entendre raison? Bon respire, l’organisation d’événements ça te connaît n’est -ce pas??? ( hum hum). Après avoir retrouvé mes esprits, il ne restait plus qu’à me mettre au travail, à J-10 j’étais LARGEEEE  je n’avais pas de temps à perdre .

Ne sachant rien faire de mes dix doigts (peut-être à part dessiner en toute modestie)  j’ai commandé toute la décoration sur internet sur un site spécialisé. J’ai opté pour le thème « les animaux de la forêt » trouvant ce thème bien approprié pour la tranche d’âge des enfants invités. L’avantage non négligeable de partir sur un thème pour une réfractaire du DIY comme moi c’est que tous les éléments de la décoration et des  arts de la table «  sont déclinés sur le thème en question, cela t’évite de courir à droite à gauche pour les réunir. C’est donc un gain de temps et d’énergie inestimable.  L’inconvénient c’est que ce n’est pas donné et évidemment le site te vend toute la panoplie. La vision cauchemardesque de découper des étoiles dans du carton avec trois marmots dans les jambes a suffi à me faire dégainer ma carte bancaire.( Je prévois un petit rendez vous avec mon banquier pour le début d’année prochaine, là je suis en plein achat de cadeaux de noël;-))

J’ai aussi réalisé qu’il faudrait prévoir quelques activités. Je comptais sortir quelques jouets et coloriages mais les enfants risquaient vite de s’ennuyer. Et miser sur le fait que les enfants jouent ensemble sagement relevait de la pure utopique. Encore fallait-il trouver des activités simples et ludiques adaptées pour eux. Lors d’un goûter d’anniversaire auquel ma fille ainée avait été invitée, je me suis souvenue que la pinata avait remporté un vif succès. J’en ai trouvé une en forme de tête de renard, pile dans le thème « animaux de la foret ». Nous avons ensuite pensé à une pêche aux canards, classique activité qui ne se démode pas. Je comptais improviser également un petit atelier déguisement et tatouages ayant trouvé des masques et des tatouages (éphémères je vous rassure).

Divertir les petits invités c’était bien encore fallait-il les nourrir. J’aime faire de la pâtisserie. En général pour les anniversaires ou autres occasions, j’ essaie de faire les gâteaux moi-même quitte à courir au Picard ou à la boulangerie au besoin (oui cela sent le vécu ;-)). J’avais prévu une liste de gâteaux assez conséquentes pour être sûre que les convives repartent le ventre plein.

Voila pour la logistique assez simple en somme.  Après il a fallu passer à la réalisation et évidemment quelques petits cailloux n’ont pas manqué de se mettre sur mon chemin ( sinon cela n’aurait pas été amusant voyons!)

J-3 jusqu’à J-1, j’ai reçu les principaux éléments de la décoration et les jeux d’activité. Gros accroc au plan, le vendredi la pêche aux canards commandée sur internet n’avait toujours pas été livrée. Malheur, une de mes activités principale allait tomber à l’eau, le canard allait boire la tasse c’était le cas de le dire.  Papa chéri a donc été appelé à la rescousse pour acheter une nouvelle pêche aux canards et trouver les petits gadgets pour remplir la pinata. Évidemment celle que j’avais commandé était vide, à ce prix elle aurait mérité d’être remplie de pièces d’or mais bon je m’égare revenons à mon rétroplanning . J-2 je suis allée faire les courses alimentaires. J-1 j’ai couru dans différents magasins pour les acheter les éléments manquants , oui genre j’ai commandé 20 gobelets et 3 paquets serviettes mais bon c’est bien connu les enfants (les miens en premier) mangent salement donc autant acheter un autre paquet de serviette.

J-1à 22h00 je me suis lancée dans la confection des gâteaux.  J’avoue que j’ai dû revoir mes ambitions à la baisse par manque de temps et par flegme aiguë. Il faut dire que la réalisation des biscuits en forme d’animaux avec les enfants l’après-midi avait quelque peu entamé mon énergie.

Le samedi matin nous étions loin d’être prêts. Une fois les enfants partis avec papa au marché histoire d’avoir le champ libre, je me suis attaquée à la décoration du gâteau d’anniversaire, un gâteau au chocolat en tête de loup. Au final le « méchant «  loup avait plus l’air d’un chaton inoffensif mais il avait plutôt une bonne tête avec ses yeux en pâte d’amande et ses moustaches mikado au lait. Après j’ai entrepris de ranger le salon, j’ai bien dû descendre et monter 100 fois au pas de course les escaliers pour transporter notre bazar aux étages inférieurs et supérieurs de notre « immense » demeure.

H-2 il était grand temps d’installer la décoration: ah ce grand moment de réjouissance mon activité favorite mon cauchemar absolu. Accrocher les étoiles au plafond  m’a fait suer à grandes gouttes. J’ai connu un grand moment de solitude quand j’ai ouvert le paquet contenant la guirlande « joyeux anniversaire ». Je pensais que la guirlande serait préalablement préparée avec le message approprié. A ma grande surprise toutes les lettres se sont échappées et j’ai dû composer moi-même le message. Cela n’a l’air de rien mais quand il faut retrouver les bonnes lettres parmi toutes celles de l’alphabet et autres signes en plusieurs exemplaires , cela ressemble fort à une galère insurmontable et vous vous prenez une sacré coup d’adrénaline. Surtout quand l’Amoureux se trompe ou oublie une lettre et vous êtes obligés de remonter toute la guirlande. J’étais prête à abandonner mais heureusement mon cher et tendre ne s’est pas démonté malgré mes cris de protestation et après bien des efforts la fameuse guirlande a enfin été accrochée. Petit rappel pour moi pour une prochaine fois : toujours vérifier la décoration avant le jour J. Juste pour moi le temps de revêtir mon habit de lumière (au grand étonnement de ma fille j’étais encore un pyjama à 16h00 qui n’a pas manqué de me le faire remarquer, euh oui « chérie j’organise une fête d’enfer à ton frère alors bon j’ai été un peu occupée là, j’ai zappé le lavage de dents ») et les premiers invités arrivaient.

Comme je le prévoyais, les parents ont papoté et bu une coupette de champagne. Les enfants ont joué dans le salon mais aussi dans les chambres, bref ils ont un peu retourné la maison. Pour le goûter notre gentil voisin a ramené une table basse et nous avons installé les enfants autour pour le goûter. Ils ont adoré les gâteaux et ont tout dévoré. L’estomac bien rempli ils se sont précipités sur les activités. La pêche aux canards avec seulement 2 cannes à pêche pour 8 enfants a tourné un peu à la pugilat, tous les enfants voulant y participer en même temps. Poser la baignoire au milieu du salon n’était pas ma meilleure idée. La pièce s’est vite transformée en étang et nous avons dû écourter les réjouissances. La pinata quant à elle a rencontré un immense succès. Les enfants se sont défoulés avec enthousiasme sur la pauvre tête, elle  n’a pas résisté à leurs assauts survoltés et s’est décrochée. Malheureusement nous n’avons pas eu le temps de faire l’atelier tatouages et la plupart des enfants n’ont pas voulu porter les masques, mes enfants en tête. A 18h00 les premiers parents ont donné le signal du départ. Les enfants sont repartis avec un petit sachet surprise. Après le départ, le salon semblait avoir été traversé par un tsunami . Après avoir passé autant de temps à décorer, il a fallu tout nettoyer et ce n’est que assez tard que nous avons enfin pu nous poser, épuisés après cette journée intense.

Alors vous vous demanderez chers lecteurs, si tout ça en valait-il la peine ? Et bien la réponse est un grand oui. Certes organiser ce goûter nous a demandé beaucoup d’énergie, tout ne s’est pas déroulé exactement comme prévu initialement, mais voir la joie de notre petit garçon souffler ses bougies entouré de ses petits copains a balayé tout ça. C’était si touchant de voir son petit visage rayonnant quand tout le monde lui a chanté «  joyeux anniversaire ». Je garderai longtemps cette image dans mon cœur. L’organisation n’était pas parfaite mais tout le monde est reparti content. Je ne sais pas encore si dans les prochaines années je vais me transformer  en mère hyper organisée préparant deux mois à l’avance l’anniversaire de sa progéniture ou au contraire ne plus rien faire jusqu’à ces 18 ans par manque d’énergie. Il sera toujours temps de faire selon mes envies. Tout ce que je sais c’est que pour cette année ce goûter d’anniversaire était une sacrée bonne idée. Il a fait très plaisir à mon petit garçon et pour une maman aussi imparfaite soit-elle c’est tout ce qui compte.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

6 réflexions sur « Le goûter d’anniversaire »

  1. Ma ptite Fabi moi je ne suis pas organisée (quel scoup lol) et j’en suis bien consciente…. J’ai appris à être réaliste et je ne me lance plus dans des défis marathons que j’aurais du mal à relever (j’ai toujours admiré ton engagement pour faire les choses en grand). Donc je te donne mon tuyau pour l’anniversaire de Niel: une plaine de jeux couverte qui organise aussi des anniversaires. Mon fils adore, il s’éclate, ses copains aussi, le gâteau, les bonbons et les boissons sont fournis, et franchement c’est parfait pour la maman débordée que je suis! Nous y avons fêté ses 3 ans et il a demandé à fêter ses 4 ans au même endroit ! A bon entendeur, bisous bisous Carole (de Belgique)

    J'aime

    1. je ne connaissais pas le concept de « plaine de jeux ». Je vais regarder ça… Effectivement je vais peut être essayer de me simplifier la vie en 2018… tu me diras comment l’anniversaire de ton fiston s’est passé car je crois me rappeler que c’est très bientôt.
      Bises. Fabi

      J'aime

      1. De lire ce concept me fait penser au Brésil 😉 Ils en ont partout de ces endroits dédiés aux fêtes pour les enfants!! Jeux, animations, gâteaux, bonbons, alcool et nourriture pour les parents, c’est vraiment top! Moins cosy qu’à la maison mais super divertissant pour les enfants 😃 Bien joué pour l’anniversaire de Tim, vous avez assuré 😉

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s