Cher mois de Février

Cher mois de février,

je te l’avoue cela n’a jamais été le grand amour entre nous.  Généralement il fait encore froid, tes jours sont trop courts et tes nuits trop sombres. Le printemps parait encore tellement loin. Mon moral n’est pas au beau fixe,  les bonnes résolutions que j’ai pu prendre en janvier déjà oubliées. Certes les fanatiques de ski t’attendent avec impatience pour dévaler à toute allure les pistes mais moi je n’y vais pas aux sports d’hiver.  OK je précise: je n’ai pas envie d’y aller . Imagine toi la galère d’ enfiler à 3 enfants en bas âge tout l’attirail nécessaire. Ah non pitié je préfère m’épargner cela.  Pour résumer, je ne te trouve  pas grand intérêt . Pire, je  n’ai qu’une seule hâte : que tu passes au plus vite. Ça  tombe bien tu ne comptes que 28 jours ( 29 les années bissextiles). C’est bien un de tes seuls avantages d’ailleurs. Je suis impatiente que tu laisses ta place au mois de mars, mois qui sonne l’arrivée du printemps  et de mon anniversaire.
Cette année mois de février tu as commencé comme à ton habitude, de façon assez monotone. Nous avons toutefois bien fêté Mardi gras. J’ai enchainé les tournées, empilé une montagne de crêpes délivrant un parfum enivrant de  vanille et de rhum. Puis de façon inattendue tu as fait tomber  des gros flocons de neige. Un lourd manteau blanc a recouvert notre paysage familier, une parenthèse magique s’est installée. Le temps était suspendu,  le rythme frénétique de notre quotidien ralenti. Tu nous as offert des beaux moments de jeu avec les enfants émerveillés et surexcités par cette poudre blanche.
Cher mois de février, tu nous as donné la permission pour une petite soirée bien agréable à deux , à deux pas de chez nous . Certes le lendemain de la date officielle de la saint Valentin  mais qu’il était bon et nécessaire de nous retrouver en tête à tête, de discuter de tout et de rien tout en savourant mets et fines bulles.
En février, nous sommes redevenus 4 l’espace de 10 jours: notre ainée nous a échappé le temps de vacances avec sa mamie DO.  10 jours pendant lesquels nous avons redécouvert le fait que 4 bras étaient suffisants câlinant à tour de rôle notre petite dernière ou notre fiston.   J’avais eu la naïveté  de croire que  j’allais souffler un peu mais cela aurait été trop facile. Ces 10 jours m’ont rappelé que s’occuper d’un bébé de six mois toute la journée est prenant  et demande une condition physique  irréprochable . Mes nerfs ont été aussi mis parfois à rude épreuve pour gérer un garçonnet de deux ans propulsé ainé et profitant de sa position de  petit roi.   Je me suis  alors demandée comment je faisais d’habitude avec 5. J’ai accepté le  fait qu’ habituellement j’étais méga débordée et là avec 4  débordée tout court. Merci mois de février pour la leçon d’humilité.
Ayant deux enfants sur trois, nous en avons tout de même profité pour nous échapper de la région parisienne. A nous le bol d’air (très rafraichissant) dans la campagne normande et la petite virée à la mer. Nous avons visité des jolies contrées et le magnifique centre historique de Rouen. Nous avons séjourné dans une maison d’hôtes charmante, choyés par des propriétaires  accueillants. Pour la plus grande joie de Timothée, nous avons fait la connaissance des chats Nounours et Ginger, du chien Célestine, des ânes de Vascœuil et des chevaux.

Cher mois de février, tu m’as permis de réaliser  qu’être 4 c’était bien mais être cinq c’est tellement mieux. Nous avons retrouvé notre aînée grandie après ses vacances toulousaines. Et le 28, pour te clôturer en beauté, nous nous sommes offerts une dernière escapade tous ensemble au salon de l’agriculture.
Nous avons rencontré des animaux que nous avons l’habitude de voir chez papi Louis et mamie Renée mais dans les hangars de la porte de Versailles, c’est tellement plus rigolo et saugrenu. Surtout que nous nous sommes crus sur une autre planète vue la taille des spécimens présentés.
Voilà mois de février, je me suis réconciliée avec toi.  C’est même avec un certain regret que  je t’ai quitté . Tu m’as appris que  tous ces petits évènements du quotidien qui n’ont l’air de rien sont des petits trésors à chérir. Pour tous ces moments précieux, merci joli mois de février. Excuse moi mars m’a déjà happée mais on se donne rendez vous l’année prochaine sans faute.

Et vous chers lecteurs, comment s’est passé  votre mois de février?

A bientôt.

Fabi

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ma recette de crêpe choisie ce mois -ci

Ingrédients (4 personnes)

Préparation

Étape 1 :

Versez le lait dans un grand bol. Ajoutez la Fleur de Maïs Maïzena®, la farine et mélangez énergiquement.

Étape 2 :

Ajoutez les œufs battus, le sucre vanillé Alsa, un peu de rhum et mélangez à nouveau. Laissez reposer 30 minutes au frais.

Étape 3 :

Beurrez une poêle à crêpes et versez une louche de pâte. Faites cuire sur feu vif, retournez la crêpe et prolongez la cuisson.

Étape 4 :

Procédez ainsi jusqu’à épuisement de la pâte.

 

Restaurant pour la Saint Valentin

Restaurant Tastevin à Maisons Laffitte

http://www.letastevin-restaurant.fr/

Maison d’hôtes

L’épicerie du pape

5 Rue de la Ferme, 27910 Vascœuil

http://lepiceriedupape.com/lepicerie_du_pape/accueil.html

Adresse très connue des blogueuses et référencée sur plusieurs blogs (Et Dieu Créa, les louves)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s